Chargement ...

Tebboune nie l’existence de détenus d’opinion en Algérie


Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a nié, dimanche, lors de sa rencontre avec la presse, l’existence de détenus d’opinion en Algérie.

« Il n’y a pas de détenus d’opinion en Algérie et la prétendue existence de ce genre de détenus relève du mensonge du siècle », a-t-il affirmé, soulignant que « toute personne qui pratique l’insulte et la diffamation doit être poursuivie conformément aux dispositions du droit commun et ce, quel que soit son statut ».

Pour le chef de l’Etat, même les parlementaires, qui jouissent de l’immunité, ne sont pas à l’abri de poursuites dans l’absolu. Leur immunité reste relative. « Celle-ci (immunité) peut-être levée dans certains cas », a-t-il indiqué.

Le Président de la république a affirmé, par ailleurs, que « les opposants peuvent exprimer leurs points de vue, mais qu’ils soient des porte-voix de parties activant à l’étranger, ceci ne saurait être accepté ».